Autrement le Japon, Autrement la Corée, Autrement la Chine

Des voyages organisés, un séjour en toute liberté
 
AccueilPortailFAQCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Livres sur la Corée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DJ
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12889
Localisation : Kyoto
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Livres sur la Corée   Lun 05 Déc 2011, 2:22 am

Corée, voyageurs au Pays du Matin Calme, Editions Omnibus, 2006.

Ce livre de plus de 900 pages est sous titré : Récits de voyage, 1788 - 1938.

Il regroupe des textes de 42 auteurs, dont les plus connus sont Paul Claudel, Pierre Loti ou Jack London, et est illustré d'une centaine de cartes postales d'époque.

Mis à part les textes de La Pérouse (qui se contenta de voguer autour de la Corée en 1787), et de Koei Ling, haut fonctionnaire chinois qui se rendit en mission officielle en Corée en 1866 à l'occasion du mariage du roi, les autres textes sont dus aux premiers voyageurs qui ont littéralement "découvert" ce pays fermé.

L'intérêt premier vient de l'étonnement devant un pays totalement anachronique. Entre 1870 et 1900, la Corée se présente comme un pays dirigé par un roi vassal de la Chine, une aristocratie et un mandarinat totalement figés depuis plusieurs siècles.

Ce qui frappe le plus les visiteurs provient d'abord du costume des Coréens, qui sont tous habillés de blanc, de l'absence totale de routes dans le pays, et surtout de la totale nonchalance des habitants qui, à ce qu'ils en voient, ne fichent pas grand chose de leurs journées, se contentant pour les hommes de fumer de longues pipes d'un mètre de long, et pour les femmes, qui n'ont pas le droit de quitter l'enceinte de la maison (sauf la nuit, où ce sont les hommes qui n'ont pas le droit de sortir !), de laver et battre le linge afin qu'il soit blanc !

Le confucianisme règne alors en maître sur la Corée, et a progressivement bloqué toutes volontés de modernisation, même minime. Le bouddhisme est relégué dans des monastères de montagne, et le christianisme commence à poindre alors que le pays a dû s'ouvrir par la force, tout comme au Japon, et à la même époque. Les sorcières et autre geomanciens tiennent le haut du pavé dans ce pays où règnent les superstitions et les peurs, et la grande affaire concerne les enterrements, ou plus exactement le lieu idéal où ensevelir ses morts.

Séoul se présente comme un gros village aux maisons de pisé et aux toits de chaume, entouré d'une muraille de 16 kms de pourtour, avec des ruelles sales, boueuses, et des "fantômes" en blanc qui déambulent nonchalamment à longueur de journée. Les palais sont, eux, extrêmement luxueux, il est dit que le coût de fonctionnement du palais royal représente 10% du budget de l'état.

Le peuple refuse le travail pour ne pas payer l'impôt, et vis misérablement, que ce soit dans les villes ou dans les campagnes. 30 % de la population (soit 3 millions de personnes sur environ 10 millions d'habitants au total) sont des "esclaves", à savoir des sortes de domestiques nourris et logés mais non rémunérés et demeurant dans la maison de leurs maîtres.

La corporation des portefaix (porteurs), qui comprend 200.000 membres et gère tous les échanges commerciaux à dos d'homme dans l'ensemble du pays, est la seule à être redoutée car elle peut bloquer la seule activité réelle du pays.

Voici donc l'image véhiculée par l'ensemble des visiteurs jusqu'au moment où le Japon, en guerre contre la Chine et la Russie, occupe progressivement la Corée, l'obligeant à ouvrir 3 ports en 1876 jusqu'à en faire une colonie en 1910.

À partir de 1900, le Japon modernise la Corée de la même manière qu'il l'a fait pour son propre pays depuis une trentaine d'années : chemin de fer, électricité, réformes agraires, instruction publique, reboisement (les coréens avaient coupé tous leurs arbres pour se chauffer), aménagement des ports...

Ce sont ces changements qui impressionnent le plus les écrivains voyageurs de l'époque, surtout ceux qui effectuent leur deuxième voyage en Corée et qui sont en mesure de voir le changement.

Ce changement s'accompagne, évidemment, d'une répression féroce de la part des japonais envers les nationalistes, suivie d'une politique d'exploitation systématique de toutes les ressources naturelles et humaines du pays.

Le dernier texte date de 1938, et évoque "l'oeuvre féconde accomplie par le Japon dans sa colonie", ce qui explique peut-être pourquoi les politiques japonais actuels ont tant de mal à s'excuser de leur méfaits nombreux et flagrants pendant les 35 ans d'occupation de la Corée.

Comme le dit un autre voyageur : Le Japonais est un peu dans la mentalité de l'Allemand qui avait doté l'Alsace de gares et de postes magnifiques et qui s'étonnait de ne pas être aimé pour lui-même.

Bref un gros bouquin pour ceux qui s'intéressent vraiment à ce pays, un morceau d'histoire du tournant du XXème siècle dans un pays qui était resté pendant des siècles dans une sorte de léthargie totalement incompréhensible.






_________________
Merci de ne pas m'envoyer de MP si votre question concerne ALJ.
Veuillez plutôt cliquer sur EMAIL.
Nous ne pouvons traiter vos demandes en message privé, pas étudié pour la gestion de dossiers en équipe, alors que le mail le permet.
Le mp est réservé aux messages privés (comme son nom l'indique).
Merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.autrementlejapon.com
Keitaro
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 18467
Age : 39
Localisation : Minami Furansu
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Livres sur la Corée   Lun 05 Déc 2011, 7:01 am

Intéressant à première vue. Very Happy

_________________
"La tolérance est une vertu qui rend la paix possible." Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
http://ubuntu-fr.org/
 
Livres sur la Corée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livres sur la Corée
» Recherche jeune écureuil de corée
» Une équipe sud coréenne clone des chats fluorescents
» Vos livres préférés
» Livres de RY Creston

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autrement le Japon, Autrement la Corée, Autrement la Chine :: Autrement La CORÉE :: Informations sur la Corée :: Livres et récits de voyages en Corée-
Sauter vers: